Famille recomposée

“Quand pourrais-je le présenter à mon enfant ? De quelle façon ? Va-t-il l’accepter ?”

La première rencontre entre votre enfant et votre nouveau partenaire suscite évidemment beaucoup d’interrogations, d’anxiété et de peur, notamment parce qu’on ne sait pas toujours comment s’y prendre et que cette rencontre risque fortement de bouleverser le cours des événements. Mais votre enfant aura surtout besoin d’être rassuré, en particulier, sur l’amour que vous lui portez. 

Certains parents ressentent de la culpabilité au moment de cette première rencontre car elle fait écho à la séparation parentale et aux conséquences liées au divorce. D’autres peuvent même agir comme si cette rencontre était un examen de passage et attendent de leur enfant une validation de leur choix. 

A prendre en note : 

Quel que soit son âge, votre enfant ne peut décréter quelle relation est bénéfique ou nocive pour vous. De plus, le fait de choisir votre partenaire place votre enfant dans l’illusion qu’il a un certain pouvoir de décision sur vous, vos envies et vos besoins. Une sorte d’autorité” et de “toute-puissance” qui, à terme, peut générer des angoisses et des comportements inappropriés chez l’enfant. Vous êtes seul responsable de vos choix, de vos engagements et vous devez aussi imposer des limites à votre enfant, en particulier, s’il se montre trop intrusif dans votre vie amoureuse. Votre enfant doit rester à sa place d’enfant pour que cette relation soit saine. 

Comme toute décision importante, vous devez vous y préparer

Prendre la température

Vous pouvez régulièrement discuter de votre nouvelle relation avec votre enfant afin de voir s’il est prêt à rencontrer, ou non, votre nouveau partenaire. Comme dirait Nexusis dans Astérix et Obélix : mission Cléopâtre, “Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise situation”, simplement, laissez-lui le temps de se remettre de votre séparation. Et plus sérieusement, connaissez-vous l’émission La Maison des Maternelles et des Parents diffusée quotidiennement sur France 5 ?  Les chroniqueurs ont abordé ce sujet bien avant nous ! 

Pour la spécialiste de l’émission ce jour-là, Agnès de Viaris, psychologue experte en relation familiale, l’important c’est de ne pas y aller trop vite. “Il y a eu une séparation douloureuse pour l’enfant et il est important pour lui qu’il y ait eu un temps où les parents vivent chacun de leur côté pour dissocier les choses.” souligne-t-elle

Vous pouvez, par exemple, raconter des anecdotes à votre enfant sur votre nouveau partenaire afin de piquer sa curiosité. Il finira certainement par être soulagé de vous voir heureux et que vous ne soyez bientôt plus seul à vous occuper de lui quotidiennement. 

Réfléchir à un endroit neutre et apaisant 

Pensez également à un endroit qui vous semble le plus approprié pour cette première rencontre et suscitera moins de stress chez votre enfant. Il est sans doute préférable de privilégier un endroit neutre au début pour éviter que tout soit mélangé

Ainsi, vous pouvez partager une activité, un repas en plein air ou un jeu de société. Laissez aussi à votre enfant la possibilité de se retrouver seul à un moment donné pour qu’il puisse échapper à vos regards inquiets et désireux d’approbation. Il ne faut surtout pas vous faire d’illusion : cette première rencontre déclenche rarement une confiance et une entente immédiate. Un enfant a besoin de temps et de multiplier les échanges et les activités en commun pour avoir confiance et être rassuré ! Pas vous ? 

Le moment de la rencontre… 

Soi-même on sait si on est prêt“, souligne la psychologue. Ainsi, si vous êtes prêts à le présenter à votre enfant, vous allez tout naturellement le soutenir et lui donner envie de rencontrer cet inconnu. Lors de la présentation vous pouvez tout à fait indiquer à votre enfant la façon dont il peut appeler votre nouveau partenaire afin de le rassurer.  Surtout, soyez naturel et évitez le sourire un peu trop crispé. Malgré son jeune âge, votre enfant est tout à fait en mesure de remarquer que vos expressions ne sont pas honnêtes.

Cette rencontre ne doit pas nécessairement durer tout un après-midi ou toute une soirée. Comme nous l’avons mentionné précédemment, il peut s’agir d’un jeu de société, d’un café ou d’une balade. Le but est que votre enfant mette un visage sur cette personne dont vous lui avez parlé. 

Et si ça se passe mal ? 

Tout simplement, c’est que votre enfant en colère ou dans le déni, et n’a pas encore fait le deuil de votre séparation. Par la suite, vous ne devez pas non plus imposer votre partenaire à votre enfant quotidiennement car il peut se sentir délaissé et imaginer que vous préférez votre relation avec votre nouveau conjoint. Entre-temps, il faut donc multiplier les activités seul avec votre enfant pour maintenir le lien et lui prouver votre amour.

Et si votre enfant continue de réagir de façon violente au moment de la cohabitation ce n’est pas nécessairement grave comme l’explique la psychologue Agnès de Viaris, “c’est bien car cela veut dire que l’enfant s’exprime. C’est l’occasion de savoir ce qu’il a dans la tête et comment il s’exprime. Au fond, c’est normal de ne pas apprécier qu’un étranger rentre dans votre vie comme ça.”, puis elle ajoute, “ il ne faut pas trop protéger l’enfant de la frustration et de la souffrance. La vie sera faite de souffrance pour lui. S’il est entouré de ses parents pour le guider, ça va bien se passer mais la famille recomposée ne se fait pas en un jour. “

Ainsi, reconstruire une relation, c’est nécessairement imposer un choix à ses enfants. Un choix qui n’est pas toujours accepté dès le départ. Cela doit donc se faire en toute bienveillance, en guidant l’enfant et en le laissant s’exprimer. Mais il est aussi important de montrer qu’après un divorce, nous pouvons toujours reconstruire une relation et être heureux. Après tout, c’est ce que souhaitent les enfants non ? 

Sources :

La Maison des Maternelles et des Parents, Présenter son nouveau conjoint à ses enfants,  France 5, 23 novembre 2016.

Sabrina de Dinechin, médiatrice familiale et coach parental, Parents séparés : mode d’emploi pour une gestion simple, septembre 2020.

Amandine Langevin, psychologue clinicienne et psychothérapeute, Divorce, séparation : Comment accompagner l’enfant ?, janvier 2020.

Plus de contenus sur le sujet